A.S. NIORT BASKET
Nouvel entretien après l’interview croisée de nos doyens niortais, mais cette fois, l’ASN a décidé de rendre visite à ses anciens Ducks, qui se sont envolés cet été vers de nouveaux projets en laissant de jolis souvenirs au club. Première étape avec un garçon qui a fait son retour à Barra en décembre dernier avec le bleu du Beyssac Beaupuy Marmande : Idris Macouangou.

Idris bonjour ! D’abord, comment ça va dans cette période un peu délicate ?
« Bonjour ! Ecoute, dans cette période délicate comme tu dis, j'essaie de relativiser sur le fait que mes proches et moi-même sommes en bonne santé, je pense que la santé est la chose la plus importante en ce moment.
Et l'arrêt de la compétition cumulée au confinement n'est pas simple à gérer pour les joueurs car cela nous tient éloignés des parquets et de toute autre activité d'ailleurs. »

Tu as quitté l'ASN l'été dernier pour le BBM, comment s’est passée cette saison sous tes nouvelles couleurs ?
« Ma première saison au BBM a été assez mouvementée et riche en émotions. Nous avons vécu la perte d'une figure emblématique du club, le maire de la ville de Beaupuy Pascal Laperche. Très proche des joueurs, il était aussi présent sur beaucoup d'entraînements et tous nos matchs. Après les fêtes de fin d'année, nous avons eu un changement de coach, ce qui a apporté une certaine dynamique et de nouveaux systèmes dans lesquels les joueurs se sont mieux retrouvés.
Collectivement parlant, l'objectif était de jouer les premiers rôles au vu de l'effectif qui a été assemblé. Avec toutes ces nouvelles arrivées dans l'effectif, il a fallu plus de temps que prévu afin que nous apprenions à jouer ensemble et que chacun prenne ses marques.
En plus de cela, nous n'avons pas été épargnés par les blessures. Nous avons donc perdu beaucoup de matchs et n'avons pas eu les résultats escomptés par rapport à l’objectif qui était le nôtre.
Et individuellement c'est une année où j'ai beaucoup appris car je me suis retrouvé dans un rôle dans lequel je n'avais jamais été auparavant. »

Tu peux nous en dire un peu plus sur ce nouveau rôle ?
« Lorsque j'étais à l'ASN j'évoluais sur les postes 4 et 3. En arrivant à Marmande j'ai évolué uniquement sur le poste 3, et il m'a fallu un temps d'adaptation. Par moment j'ai même été en position de relai du meneur. J'ai également relevé certains challenges défensifs où je me suis retrouvé à défendre sur des arrières et des meneurs, chose que je n'avais jamais eu à faire dans le passé. »

Comment as-tu vécu cette intersaison après de belles années à Niort ?
« L'intersaison était pleine de nostalgie pour moi parce que je savais ce que j'étais sur le point de quitter.
Je sentais que le moment était venu pour moi de bouger, alors j'ai pris la décision de partir de L'ASN. Après y avoir passé deux belles saisons, il n'était pas simple pour moi de quitter cette organisation où j'ai vécu tellement de choses. J'ai beaucoup de souvenirs avec les bénévoles, le coach et bien sûr mes coéquipiers, dont les retours de déplacement très agités en mini bus… (rires) Et tout particulièrement la montée en Nationale 2, l’un de mes meilleurs souvenirs en carrière. »

Comment as-tu vécu ton retour à Niort en décembre dernier avec le BBM ? Entre le retour à Barra, jouer contre tes potes, l’accueil du public, ce scénario incroyable… (victoire des Ducks au buzzer 68-66, ndlr)
« C'était un match que j'attendais. J'avais hâte de retourner à Niort et de jouer contre mes anciens coéquipiers, même si dans mon scénario, je m'étais imaginé repartir avec la victoire... J'étais ravi d'être de retour à Barra, sauf que cette fois j'étais de l'autre côté du banc. J'ai trouvé ça assez bizarre quand même, mais j'étais très content de revoir tous les membre du club, les bénévoles, les supporters, les dirigeants, les coachs et mes coéquipiers. »

Et l’accueil que t’avait réservé le club et les supporters a dû te faire plaisir ?
« Oui franchement j'étais vraiment content de la façon dont j'ai été accueilli à mon retour, Barra était rempli, et en plus, c'était un match avec beaucoup de suspense dans le money time. »

Je suppose que tu continues de suivre les résultats du club, quel regard portes-tu sur la saison de ton ancienne équipe ?
« Oui bien sûr, je continue de suivre les résultats. C'est une année assez difficile pour eux car à l'intersaison ils ont intégré pas mal de nouveaux joueurs à l'effectif, d'autant plus qu'ils ont rarement joué au complet cette saison parcequ'ils ont eu beaucoup de blessés. »

Merci pour tes réponses Idris. Pour conclure, as-tu un petit message à passer aux différents acteurs du club ?
« Un grand merci à tous les supporters, bénévoles et tous les autres membres du club de nous avoir soutenus pendant mes 2 saisons à Niort car sans eux, sans leur soutien et leur investissement, tout cela n'aurait pas été possible »

Propos recueillis par Alexis CHAPPE – 29 Mars 2020