A.S. NIORT BASKET
Nouveau voyage pour l’ASN ! Direction Metz pour y retrouver David Sainsbury-Garcia, ancien intérieur des Ducks. Malgré quelques regrets au vu du classement des siens, le nouveau Messin a préféré garder beaucoup de positif de cette saison tronquée, tout en restant très ambitieux pour l’avenir. Au final, c’est une année très similaire à la nôtre que David et les Cannoniers auront vécue.
 
David bonjour ! Pour commencer, comment vas-tu après plus d’un mois de confinement ?
« Bonjour ! C’est vrai que c’est une situation délicate et unique pour tout le monde. Mais le plus important c’est d’être en bonne santé, et j’en profite pour faire des activités à la maison que je ne faisais pas normalement pendant la saison. J’essaye de prendre des cours de langue, de lire plus et de cuisiner aussi tout en continuant à m’entretenir. Je suis resté à Metz car la situation chez moi, à Madrid, est très délicate. Donc je voulais éviter d’être en contact avec mes parents. En plus de ça, j’ai une attestion de travail qui me permet d’aller à la salle d’entraînement près de chez moi pour continuer à m’entraîner, et heureusement les consignes sanitaires y sont bien respectées. Donc c’est vrai que ça aide à rendre les jours meilleurs. »
 
Comment vis-tu cette période très spéciale avec un arrêt prolongé de la compétition ?
«C’est dur, mais le plus important, c’est la santé. Quand on voit la situation actuelle en Europe et même ailleurs, c’est évidemment plus raisonnable comme cela, car comme j’ai dit, la santé reste le plus important. »
 
Tu as quitté l'ASN l'été dernier pour Metz. Comment s’est passée cette saison avec les Cannoniers ?
« J’étais très heureux de signer à Metz, déjà car c’est une ville très sportive avec un super projet pour faire monter l’équipe rapidement ! L’effectif avait énormément changé pendant l’été et il a fallu prendre le temps pour se connaître et apprendre à jouer ensemble. Au complet, on a réussi à faire une très bonne première partie de saison, mais après Noël on a dû jouer avec quelques absents et donc réduire les rotations. Mais heureusement, on a la chance d’avoir notre équipe réserve en N3, et pas mal de joueurs sont venus nous aider durant cette période et c’est très positif pour le club, car on voit qu’il y a beaucoup de bons jeunes qui arrivent, et qui nous ont aidés à gagner des matchs et à avoir plus de rotations dans l’équipe. »
 
Quel était l’objectif en début de saison ?
« L’objectif était de viser le Top 5, et avec l’arrêt de la compétition on n’y figure pas (8ème à 2 points du 5ème, ndlr). Mais je suis convaincu qu’on aurait atteint cet objectif si la saison s’était terminée. Je pense que cette saison est positive. On a réussi à remporter le derby après plusieurs années sans le gagner. Et on a joué un match devant plus de 3000 spectateurs dans la plus grande salle de Metz (Les Arènes, où joue le Metz Handball, ndlr) donc globalement, je dirais que la balance est positive. Maintenant, il faut penser à la saison prochaine pour revenir le plus fort possible, et pourquoi pas aller chercher la montée. »
 
Comment as-tu vécu ton départ après une excellente saison à Niort ?
« Après la saison, c’est vrai qu’on a discuté avec les dirigeants et on n’a pas réussi à trouver un accord. Donc j’ai continué à m’entraîner pendant l’été, tout en passant du temps avec ma famille et mes amis. Et Metz est arrivé avec de grandes ambitions et m’a tout de suite intéressé. Mais c’est vrai que le départ n’était pas facile, ce n’est jamais facile de partir quand tu as une bonne relation avec les dirigeants, les bénévoles et les supporters, mais aussi avec le coaching staff et mes coéquipiers. On a vécu, je pense, une saison historique pour le club qui venait de monter. On était une famille, la relation qu’il y avait entre nous, sur et en dehors du terrain, était indispensable pour obtenir les résultats que l’on a eu.
 
Je suppose que tu continues de suivre les résultats du club. Quel regard portes-tu sur la saison de ton ancienne équipe ?
«  Oui bien sûr, j’ai gardé contact avec quelques coéquipiers. Je suis les résultats chaque week-end, et c’est vrai que cette saison était très similaire à la nôtre. Ils ont eu pas mal de blessés, et au final à ce niveau là, quand tu n’as pas un gros effectif ou une très bonne deuxième équipe avec des joueurs capable d’être au niveau de la N2, c’est très difficile avec peu de rotations de gagner des matchs. Mais le plus important c’est qu’ils aient obtenu leur maintien, ils ont fait un excellent match contre Garonne à l’Acclameur devant plus de 2000 spectateurs, et je pense que c’est une date très importante pour le club. Même s’ils n’ont pas terminé la saison aussi haut que la saison dernière au classement, ils ont eu beaucoup de nouveaux joueurs, beaucoup de blessés et ont quand même réussi à se maintenir. Et réaliser un tel match devant autant de supporters à l’Acclameur, malgré la défaite dans les dernières secondes, ça restera historique dans cette saison. »
 
Merci pour tes réponses David. Pour conclure, as-tu un dernier mot pour les différents acteurs du club ?
« Un grand merci à tous les dirigeants, bénévoles, supporters, coaching staff et évidemment mes coéquipiers. Merci à tous les membres de l’ASN qui investissent leur temps pour soutenir ce club. Je vous souhaite le meilleur pour le futur. J’espère qu’un jour je pourrais revenir pour voir toute la famille de l’AS Niort Basket. »

Propos recueillis par Alexis CHAPPE – 20 Avril 2020